Petriti, un beau petit mouillage

Sur le chemin de Petriti, nous avons croisé ceci: 
Cliquez pour agrandir l'image
On a vérifié: Ni César, ni Astérix n'étaient à bord! Juste, je pense, des plaisanciers qui payent....pour ramer!
"Je m'souviens ma mère disait, t'en vas pas aux galèèèèèèèèères!"

Bref!

Pétriti, sur l'ïle de Corfou, est un endroit très calme et charmant, hormis l'inévitable taverna qui diffuse, le vendredi et samedi soir de la musique, pas toujours de bon goût, à tue tête dans le mouillage!

Cliquez pour agrandir l'image
Sinon, on y a aussi vu ça! Ca, c'est vraisemblablement la "plus petite île non-déserte du monde"! Et si ce n'est pas le cas, la "encore plus petite" doit l'être vraiment, petite! 
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Et aussi, une forêt d'oliviers d'une taille impressionnante et d'une incontestable beauté:
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Enfin, the last, but not the least, délicieuse rencontre avec des belges ( encore!) Olivier, son frère Bernard et leur pote Alberto ( guitariste de métier, mais, horreur, qui ne peut plus jouer à cause d'une perte de sensibilité dans les mains).

Voilà des gars bien chouettes, sensibles, rigolards, soiffards et partageurs! Tout ce qu'on aime quoi!
On va se suivre un moment dans les ioniennes, mais voici d'ores et déjà leurs trognes: 
Olivier (le propriétaire/skipper du sloop acier 38 pieds sur lequel j'ai mangé pour la première fois de ma vie des oursins! C'est bon!):
Cliquez pour agrandir l'image
Le frangin, Bernard,à gauche et le pote Alberto, à droite:
Cliquez pour agrandir l'image
Quand à Thalio, qui s'est donc encore fait de nouveaux potes, c'est, pour l'éternité, le stress intégral:
Cliquez pour agrandir l'image
Puis on a quitté Pétriti. On vit dans un rêve! Les conditions météo sont stables! Le vent doux (trop doux!). Tout est doux ici en fait!
Et lLa côte est très belle en allant vers le sud! Témoin ces deux petits clichés...un poil christique, toutefois (un hasard...):
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Ioannou

Nous, on l'a vite surnommée Gniognagnou!

C'est une petite crique, tranquille, mais traaaanquiiiiiiille!

On y a passé trois nuits. Geremia nous y a rejoint ! On a vidé la bouteille d'ouzo, le zoom de l'appareil photo est tombé en carafe...et les baignades, dans une eau mélangée d'eau douce et d'eau de mer, furent une vraie cure de jouvence...
Et puis d'une beauté....

Bref, on a adoré! Malheureusement, les photos sont prises....avec le téléphone portable! 
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Preveza

Ce soir, à Preveza, nous sommes amarrés au quai devant les tavernas.
Celle qui est juste en face du bateau a un réseau internet sécurisé.
Je suis donc allé les voir pour acheter une heure ou deux de connection....Ils m'ont dit wait a moment", puis, ils sont revenus me voir avec le code d'accés.
J'ai remercié et demandé combien je devais. Ils m'ont répondu: "Rien!  Venez juste boire un coup un de ces jours, c'est tout"!

Imaginez ça rue de la république, à Lyon.....

Ces grecs sont A DO RA BLES. 
Bon évidemment pas de zoom pour le Nikon ici. Je l'ai commandé par internet et, pour patienter, on a acheté un " petit truc" numérique qui fait des photos....pas terribles! Mais bon....ça donne une idée! Prévéza: 
Cliquez pour agrandir l'image

Louros

On a fait les pleins ( de bouffe, et de gasoil= 1€36 ici!) et puis on s'est aventurés dans le Golfe d'Amvrakia. On est partis mouiller dans un endroit bien calme. Trés bien protégé de la houle de NW, dommage que l'eau n'y soit trouble.....
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Vouvalos, une île déserte...et des retrouvailles!

Ensuite, sans doute pour fêter nos un an de voyage et réaliser un rêve secret, nous avons passé trois jours mouillés dans une petite crique protégée par une ïle déserte: Vouvalos! 
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
On a un peu dérangé les mouettes qui sont les vraies habitantes de l'endroit.

On est restés trois jours....Quand on colonise, on s'éternise, c'est connu! Mais ça n'a pas fini par un conflit, même si....soudain....


Un autre bateau s'est glissé dans notre antre! 
Cliquez pour agrandir l'image
Puis, une drôle de bestiasse s'est approchée du bateau! AU SECOURS!

Cliquez pour agrandir l'image
Ca, c'est sur qu'affublé de ces carreaux, il faisait moins le malin qu'à Lyon, sur scène, le monstre!

Tout ça à cause du propriétaire de la "grande boite en fer qui flotte" et que voici que voilà:
Cliquez pour agrandir l'image
Résumons:

La boite de conserve (de 15 mètres, quand même! ça peut en tenir de la choucroute et des saucisses!) C'est Saturne, en route pour Istambul, qui a fait un détour pour nous rejoindre dans "notre" île et que vous pouvez retrouver ici: http://saturne.sete.free.fr/ (déjà présent dans nos liens favoris depuis les débuts du site!)

Le propriétaire, c'est Michel-Marie Perraudin ( http://web.mac.com/mutins/site/Mutins.html ) chanteur et navigateur, l'homme providentiel qui nous a aidé ( ô combien!) lors de la prise en main de Troll et la remontée du Rhône.....
La bestiasse aux étranges carreau, c'est Matthieu Côte (http://www.matthieucote.com/ ), le jeune et talentueux chanteur qui fut (jadis!) mon élève en théâtre et que j'ai mis en scène à la salle des rancy...dans ma vie d'avant! Si ces deux là passent par chez vous en concert...ne les loupez pas! Ils sont remarquables d'intensité, de talent et d'intérêt!

La bestiasse au naturel: 
Cliquez pour agrandir l'image
Et dans les bras du vieux: 
Cliquez pour agrandir l'image
Nous avons passé une soirée délicieuse sur Saturne, avec Michel-Marie et Matthieu, bien sur!

Mais avec également tout l'équipage du jour : Daniel, l'ex directeur de la maison des Rancy, sa compagne Nelly, et Farida, compagne de Michel....
et aussi Virginie, Nicolas (chanteur aussi et poête du calembour grivois!) et Catherine, marin émérite!

Quel plaisir de se retrouver quelques instants " en famille"!

Bonne route, Saturne, bon vent et bonne nav' et qui sait...à ton retour de Turquie, nous retrouverons nous dans un autre endroit interlope et magnifique!

Quand à nous, nous allons en Albanie, via Corfou, pour régler ( encore!) un peit problème informatique sur l'ACER tout neuf! 

Escale à Igoumenitsa

Ce mouillage là, sous l'ïle de Dhionisios, vous ne le trouverez pas sur les guides. Juste est-il évoqué comme une possibilité par le guide IMRAY. Pourtant, à l'écart de la grande et moche ville d'Igoumenitsa, dans trois mètres d'eau, nous y avons passé une nuit remarquablement calme. 
Cliquez pour agrandir l'image
Si vous y passez, descendez à terre, sur cette petite île. Il y a une "cabane orthodoxe" en haut. On y arrive après une jolie petite promenade en forêt!

Même Thalio s'est mis à l'orthodoxie,, du coup:

Cliquez pour agrandir l'image

Corfou 2: Yvonne et Charles

Bien que les prénoms de ce couple naviguant évoquent le passé glorieux de la France et de la croix de Lorraine, leurs attaches sont plutôt du coté d'Amsterdam...puisqu'ils sont hollandais. Je ne sais pas du tout quels ont été les rapports de de Gaulle avec la Hollande....A-t-il au moins offert un bouquet de tulipes à tante Yvonne????


En tout cas, quelle belle soirée à notre bord avec ces échappés des polders...
Cliquez pour agrandir l'image
Ils naviguent à bord d'un bateau absolument magnifique: Un Dynamic 58, qui répond au doux nom de  "HAPPY DAYS"!
Cliquez pour agrandir l'image
Nous avions déjà repéré l'embarcation,  la gentillesse et les sourires des proprios au quai de  Prévéza; nous avions alors saisi les amarres de ce mastodonte de plus de 17 mètres et 28 tonnes à son arrivée au ponton.

Quelques Ouzos et pizzas plus tard, c'est fort satisfaits de la douce soirée que nous avons sombré, légèrement comateux dans les bras graciles de  Morphée....Quand à Thalio, il a pu faire connaissance de Yip, leur adorable petit mousse:
Cliquez pour agrandir l'image

C'est un "jack russel"! Vraiment la tronche du chien de Tintin, non?
Bon: Cet aprés-midi, départ (probable) pour Sarande, en Albanie, avec un ACER en pleine forme, grâce à l'intervention amicale et compétente, bien que néanmoins téléphonique, de notre ami Joêl, celui dont la famille fut à bord début Juillet, à Saint Florent, en Corse!

Comme cela nous parait déjà loin....

Bises à tous

Fait divers

Notre copain JM, nous nous étions rencontrés à Giglio en Italie il y a un mois,(vous ne verrez pas sa tronche sur le site, il ne désire pas être ainsi "publié" et nous respectons bien sûr sa décision!) qui navigue sur un Océanis 36Clipper, a aperçu notre bateau au mouillage à Corfou.

Il s'est donc détourné et nous a rejoint à bord, amaigri, chagrin, angoissé...

Et pour cause !

Après avoir fait une semaine de charter à Capri, il a pris la route du détroit de Messine, passé sans encombre à la voile, puis de la Calabre.

Et là, lors d'un mouillage le long d'une plage déserte, il s'est réveillé avec un revolver sur la tempe: lugubre réveil-matin!

"ils" lui ont tout pris! Son annexe toute neuve, son moteur tout neuf, et tout le liquide à bord, aprés qu'il eût, néanmoins, résisté et pris un coup de crosse dans la gueule.....Du coup, lunettes de vue pétées !
Il lui ont pris aussi sa sérénité et sa confiance!
Aprés s'être posé à Rocella Ionica,  et contacté, sans réel succés, l'ambassade de France à Rome, il a décidé de poursuivre comme prévu vers la Grêce, sans mouiller à nouveau, trop angoissé à cette idée! Aprés 72 heures de mer, dont 18 heures de calme absolu, avec quasiment plus de gasoil dans le réservoir, il a rejoint Corfou...et retrouvé Troll! Apparemment, ce fut un grand soulagement pour lui de se délester un peu de ses ennuis en buvant de l'Ouzo et en fumant quelques cibiches dont il était privé depuis 8 jours!

On lui a évidemment prêté quelques sous pour de la bouffe et du carburant. Il nous les rendra dès qu'il aura refait un peu de charter du coté de Paxos!

La guardia civile lui a confié, lors du dépôt de sa plainte, que "c'était probablement un coup des Albanais et qu'il avait eu de la chance qu'ils ne lui aient pas démonté les appareils de bord!" Ouais! Facile quand on est policier italien de plutôt dire que c'est un coup des albanais! Il se dit pourtant que certains calabrais ne rechigneraient pas à l'abordage....Frissons rétrospectifs de nos mouillages solitaires en Calabre.....

Mais, cela reste un épiphénomène et loin de nous l'idée de provoquer la crainte! Il s'agit d'un fait divers, comme les journaux en sont remplis et s'en délectent....

Ceci dit, nous avons, au moins provisoirement, renoncé à l'Albanie, couards que nous sommes!
Nous allons attendre d'être à 2 bateaux pour y traîner notre quille!


Aparté:

A propos de policiers, une petite remarque, positive ô combien, à propos de notre "pays d'accueil":

Ici, pas de policiers, PAS DU TOUT!

Enfin, quasi aussi rare que beurre en broche! Et aucun panneau d'interdiction de ceci ou de cela!
Les propriétaires de deux roues, même grosse cylindrée, circulent sans casque, pas vite, tranquilles....pas de coup de klaxon intempestif, pas d'invective!

A croire que, contrairement à une idée fort répandue dans nos chères contrées, nul besoin d'un policier derrière chaque civil pour que l'ordre règne.

Moralité: Si tu sèmes la crainte, tu récoltes la crainte!

Pourtant, l'histoire de ce pays est aussi riche de violences que le notre! Et le régime politique des "colonels" ne fut pas vraiment une partie de plaisir (http://users.skynet.be/roger.romain/grece01.html )

Pouf, pouf, comme le disait le regretté Pierres Desproges, quand il s'éloignait de son sujet, en digressant avec un incomparable génie!....

Citadelle

Bon! On l'a faite! Voilà!

La visite de la citadelle de Corfou!

C'est...ouais...bof! Pas vraiment la peine de s'y précipiter!
On va vous y mettre deux z'ou trois photos, ça vous évitera les 4 euros par personne de la visite.
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Laetitia et Luc! 

Peut-être les lecteurs attentifs de ce modeste site se souviendront-ils de ce charmant petit couple, rencontré trop brièvement et sous la pluie battante à Propriano (http://www.lepetitmondedetroll.fr/avril2008/index.html#bv000093).

Luc, ex-restaurateur à Gruissant et constructeur de son propre bateau, FOLIANCE et sa compagne, si jolie et si souriante, Laetitia.

Nous suivions régulièrement leur blog (cf nos liens favoris ou http://foliance2.spaces.live.com/default.aspx ) , ils suivaient régulièrement notre site.

Après la Corse, ils sont passés par Sardaigne, Tunisie, Sicile...et les voilà à Corfou!

Quelle joie ces retrouvailles; comme si l'on se connaissait depuis longtemps, longtemps...
C'est  aussi ça le voyage en bateau: la qualité des liens tressés ici ou là!

Depuis, on ne se quitte guère!

Sauf quand ils sont partis faire un tour en ville!

Z'auraient pas du....
 

Ma-au-dit Cata! 

Le joli vent du Nord que l'on avait ! Comme il soufflait avec entrain et fougue!

Donc, les amis sont en ville.
Nous, on se prépare à aller voir une église romane dont la photo, aperçue dans l'expo de la citadelle, nous avait convaincu de la nécessité d'une petite visite.

Et c'est justement le moment qu'a choisi un cata de 12 mètres, vide de ses occupants allemands, pour décrocher dans une grosse rafale et s'empaler sur TROLL!

BOUM!

L'aileron de safran par-dessus notre chaîne, une de ces coques frottant la notre, jusqu'à l'installation de pare-battage dans l'urgence.
On a vite constaté que les dégâts sur Troll était très minimes ( ça disparaîtra en polishant le gelcoat). En revanche, la pointe d'un angle de la coque du cata, en CP epoxy, a éclaté sous le choc. Rien de bien grave cependant!

On était beaux! Cet intrus de guingois coincés à 45° du vent sur notre chaîne et touchant Troll avec la poupe de sa coque tribord!

J'ai bien essayé deux ou trois trucs, mais avec le vent, pas question de simplement me dégager en lâchant de la chaîne et de laisser partir ce maudit cata à la dérive!

Et puis, Luc et Laetitia sont arrivés, tels Zorro et...Bernardo..tte! Ils ont vu, depuis la ville , que ce cata n'était plus vraiment à sa place!

Et là, à quatre, ce fut plus facile!

Luc a démarré le moteur du cata. Françoise celui de Troll. Puis les filles ce sont mises à pousser pour éloigner cet espèce de multicoques de notre monocoque!

J'ai alors commencé à lâcher de la chaîne! On s'y est repris à deux fois, mais, rapidement," la" cata s'est retrouvé à couple de Troll!

Quelques minutes plus tard, les marins teutons sont arrivés! Ma foi, un peu embêtés, mais pas tant que ça. Et ils ne se pressaient guère non plus pour reprendre leur liberté, nous offrant toutefois une bouteille de chianti pour nous remercier...

Du coup, sous une nouvelle rafale, c'est notre ancre qui a décroché, le fardage de trois coques dans un fond d'herbe et de vase étant un poil trop pour notre vaillante Delta!

Là, je leur ai dit, un tantinet plus fermement, de mettre le turbo....Du coup, ils sont partis du mouillage sans qu'on les voit....On était trop occupés à faire recrocher notre ancre! Là aussi, on s'y est repris à deux fois!

Ouf!
Sont retournés en ville, les petits amis!
Sont partis voir l'église les Trolliens! 
Et, elle, elle vaut le coup d'oeil: 
Cliquez pour agrandir l'image
Admirable! 
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Pour clore cette journée tourmentée, le chef Luc et son commis Laetitia nous ont invités à manger un rizotto aux poulpes sur Foliance, que l'on a dégusté avec le chianti des allemands!

Slurp! 
Cliquez pour agrandir l'image
OUi, je sais, j'aurais du enlever la bouteille de flotte avant de photographier....
Une fille à la cuisine, c'est joli, non? ( et là, y'a pas de bouteille de flotte pour gâcher le paysage!)
Cliquez pour agrandir l'image
C'était pas bien triste, comme soirée! 
Cliquez pour agrandir l'image
Et puis cela vous permet de jeter un coup d'oeil sur le bel intérieur de Foliance!

On va probablement hiverner ensemble avec Foliance, puis, se faire un petit co-voiturage pour une virée en France dans l'hiver....

A la prochaine! 

Co-sailing

Nous avons évidemment décidé que nous montrerions à l'équipage de Foliance deux ou trois lieux par nous particulièrement appréciés, notamment Ionannou, via Pétriti.

Peu de vent, vraiment très peu, et, afin de nous humilier, probablement, cet empafé de skipper de Luc de Foliance, n'a rien trouvé de mieux que de mettre son spi:
Cliquez pour agrandir l'image
Ca ne lui va pas mal du tout, à Foliance, cette garde-robe, non? C'est seyant, même!

Il marche vraiment bien leur bateau, à Laeti et Luc!

Mais, au final, ce jour là, ce fut quand même " risée Perkins", pour tout le monde, pour nous, encore plus que pour eux!

Petit retour à Pétriti et soirée crêpes sur Troll et quelques clichés de cet endroit que, décidément, nous apprécions beaucoup:
ça, c'est d'la barque! 
Cliquez pour agrandir l'image
En cale sèche, sous les oliviers:
Cliquez pour agrandir l'image
Ensuite, soirée grillade sur Foliance (Slurp et slurp! Nb: penser à acheter un barbecue Coob, comme le leur, il est trop bien!) à Ioannou.
Si vous venez dans le coin, faite nous plaisir, ne loupez pas l'endroit!

Coup de pompe!

Le lendemain, au lieu de me baigner avec les copains, comme aurait fait n'importe qui, j'ai passé ma journée couché sur le moteur, dans le noir, couvert de cambouis, pour démonter/disséquer/remonter le groupe d'eau douce du bateau! Autant vous le dire tout de suite, elle est morte, la pompe! (nb: penser à faire des économies au lieu de vouloir acheter des barbecues alors qu'on peut très bien simplement mettre le feu au bateau pour les faire, ces satanées grillades!)

Bévue à Parga

Nos amis Luc et Laetitia étant repartis chercher des amis à Corfou, nous avons lézardé encore une journée complête à Ioannou, puis mis le cap sur le joli petit port de Parga, dans l'idée de nous ravitailler un peu ( en eau douce, notamment...)

Bon, j'avais écrit, au tout début de l'existence de ce site, que je dirais le bien et le moins bien.
Une promesse, c'est fait pour être tenu!
So, go to Parga harbour, comme disent les anglais!

Ouais!

Le moins que l'on puisse dire, c'est que notre entrée dans le port de Parga, fut...remarquable!

J'explique: En Grêce, dans les ports, il n'y a ni pendilles, ni bouées, ni catways! On avance vers sa place en jetant sa propre ancre, puis on accroche ses amarres au quai. C'est clair? Non, je sais! C'est à dire qu'au final, le bateau est tenu par ses amarres d'un coté, par son ancre de l'autre!
Nous, on y va presque jamais dans les ports...Du coup, c'est une manoeuvre peu familière à l'équipage de Troll, n'est ce pas!
Toujours est-il, qu'après le petit tour de reconnaissance dans le port afin de repérer l'endroit où nous passerions la nuit, je me suis mis bien en ligne, en face du quai.
Puis, j'ai quitté la barre une seconde afin de jeter mon ancre car.....comme le fait dire Alexandre Astier à mon personnage dans le pilote de Kameloot: "on n'est que deux, on a pas quatre bras!"!  Le temps de revenir à la barre, le bateau n'était plus du tout ( mais plus du tout!) en ligne et BING, PAF, BANG, SCRATCH, j'emboutis gaillardement le joli petit bateau jaune et bleu (couleurs suédoises) qui n'avait pourtant pas demandé à être ainsi empalé par un voilier qu'il ne connaissait "ni des lèvres, ni des dents!"

Consterné! J'étais consterné ! Et honteux, mais honteux...à avoir l'envie passagère d'entièrement me dissoudre dans l'acide sulfurique (on en a!)

Le ciel m'est tombé sur la tête! Moi, si prudent, si parfaitement lent dans mes manoeuvres, que s'est il passé dans mon satané crâne,  pour que j'arrive trop vite et que je ne prévois pas ce changement inopiné de direction de mon cher Troll? Malgré les cris impuissants de Françoise à l'avant et ma tentative désespérée de "marche arrière toute", je n'ai rien pu faire pour éviter la collision.

J'ai terminé ma manoeuvre (il fallait bien!) en gueulant des " Oh sorry, Sir ! I am so Sorry! Shame on me, I'll pay, I'll pay,! Sorry!" ( Pardon, monsieur! Je suis si désolé! Honte sur moi! Je paierais!).

Puis j'ai osé regarder en face le petit bateau jaune et son propriètaire...

Ouf, il n'avait rien du tout, le petit bateau!

Oui, OUF!....sauf que...

Notre ancre avait tout bonnement précipité à la mer  son moteur d'annexe au skipper du petit jaune! Il le portait, en effet, auparavant, accroché à son balcon arrière! allez hop, un petit chapelet de  "Oh sorry, Sir ! I am so Sorry! I'll pay,", plus tard, j'ai plongé, récupéré le moteur immergé.

Il est temps de vous montrer le petit bateau jaune de ma victime et le moteur HB non-amphibie...



Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Il est temps aussi de vous parler de ARNE, ma victime. Après récupération du "moteur à la mer", j'ai croisé son regard. Doux, bienveillant, conciliant! Nous avons passé le reste de notre journée ensemble, bu des coups et mangé sur Troll!

Parce que Arne, au lieu de se mettre en colère, ce qui aurait été fort légitime, m'a dit " C'est comme çà! ça arrive! C'est pas grave! " Et si nous essayions de redémarrer ce moteur? " Entre-temps, je lui avais bien sur confirmé mon intention d'assumer totalement ma bévue! Il a juste acquiescé et agrandi encore son sourire.

Arne:  
Cliquez pour agrandir l'image
Le moteur a redémarré en fin d'aprés-midi.

Merci, Arne, d'avoir, du coup de baguette magique, allumette suédoise, transmuté ma gaffe en une petite partie de mécanique entre amis.

Je ne regrette pas l'incident du coup! 

Non, je déconne...."Oh sorry, Sir ! I am so Sorry! I'll pay!", je regrette! Je regrette infiniment!

A bientôt! 

Cap sur Prévéza: l'utile et l'agréable.

1- L'utile:
Pour une vraie révision du moteur de Arne et un changement de groupe d'eau à bord de Troll.

Retour donc, à "notre quai" de Prévéza: occasion de faire laver TOUT le linge sale ( et y'en a! Pourtant, on est tout le temps quasi à poil!), de faire les niveaux de bouffe..et de liquides divers et variés!

Les grecs sont incroyables! Rencontré sur le port un shipchandler pour un groupe d'eau d'occasion. M'a donné un groupe pour essai, puis un deuxième, puis un troisième ( parce les puissances ou le pressostat n'étaient pas corrects!) sans jamais me demander un centime, ni cesser de me sourire!
Imaginez, en France, un marchand, que vous n'aviez jamais vu auparavant, vous confier un matériel de plus de 100€ et vous laisser partir avec, sans aucune garantie que vous reviendrez lui rendre? Et renouveler de plus l'opération trois fois?

Tout bonnement impossible....En Grêce, c'est monnaie courante...C'est extrêmement agréable!
J'ai fini par en acheter un neuf...ailleurs, il n'avait pas le modèle qu'il me fallait! Mais, nous n'avons pas manqué de lui apporter, le lendemain, une bouteille de Bordeaux pour le remercier. Il était très très content et nous a remercié 20 fois!

Puis, nous nous sommes renseignés auprès des autorités pour connaître la possibilité que Foliance et Troll hivernent ici. Apparemment, c'est possible et pas trop cher..... A suivre, car, hiverner à Prévéza, on peut trouver pire comme punition!!!

2:L'agréable:
Rencontré, grâce à Thalio, comme d'habitude, les si gentils Fabio et Mariza (malheureusement pas de photos...), navigateurs italiens vivant en Belgique, parlant couramment (accrochez vous!) le Français, le grec, l'allemand, l'espagnol, l'anglais....et l'italien. Il faut dire que Mariza est interprète.
Nous avons passé du fort bon temps à leur bord. Ils nous ont donné quelques bons way-points et conseils pour naviguer en Grèce. Comme à chaque fois, relation courte et intense de bord à bord, comme si le sablier coulant si vite, il fallait se dire beaucoup de choses en si peu de temps...
Nous y avons également fait connaissance de Maria-Antonietta et Paolo, avec qui nous avons passé la soirée d'hier soir. Fabio et Mariza, de leur coté, sont repartis pour Trieste, pour hivernage. Là, j'ai une photo (au téléphone portable...):



Paolo est fou de Boxer (il en a eu six!) et trouvait Thalio trop calme pour un boxer! Alors, avant d'aller au resto, je lui ai donné une sangle et...
Cliquez pour agrandir l'image
C'est bizarre comme ça peut vite changer d'avis, un italien!!!!! Faisait moins le malin, le Paolo, avec cette grosse prise au bout de sa ligne! "Il est fort!", a dit Paolo, en patinant désespérement sur le quai!

Inutile de vous dire que, ce soir-là, La France canine  a battu l'Italie des hommes!

Revanche.....
Maria-Antonietta, elle, elle en a plutôt peur des boxers. Du coup, il en voudrait bien un septième, mais ...Mais Maria-Antonietta s'y oppose.

Toutefois, notre bon Thalio va vite faire sa conquête dans la soirée. Et, elle dira même à Paolo: " Un comme Thalio, je veux bien! " Et Paolo de lever les bras vers les cieux: " Grazie Madonna, Madonna (pas la chanteuse, hein!) Miracle, miracle! "
Bref, super soirée encore...C'est incroyable la qualité de tous ces échanges....

Cliquez pour agrandir l'image
Aujourd'hui, envie d'aller à Vonitza, pas bien loin d'ici, avant de revenir à la poste de Prévéza dans la fin de semaine pour recevoir le zoom commandé sur internet et envoyé par mes chers parents....avec un pot de moutarde de Dijon en prime, parce qu'ici, la moutarde......

A bientôt! 

Grrrrrrrrrrr!!!!........

Patatras!

Notre moteur HB (tohatsu) est ENCORE en panne et avec EXACTEMENT les mêmes symptômes (engrenages cassés dans l'embase) qu'en Avril à Saint-Florent!

Pas croyable, pas normal!!!!!

Pas question cette fois-ci de payer les pièces! Marre de me faire avoir par cette boite!

Je suis en train d'essayer de faire jouer la garantie (tohatsu Athènes!), parce que, casser deux fois le moteur en un an me semble une performance....remarquable, indécente et anormale.

Du coup, on est un peu beaucoup bloqués à Préveza, parce que, sortir Thalio au mouillage à la rame....très peu pour nous! 

Moralité: Tohatsu me sort par les trous de nez! 

Bilan moteur (pour rire)

Bon autant vous le dire tout de suite, la phrase qui va suivre bientôt va être trèèèèèèèèèèèèèès longue! 

Lisez là lentement et accrochez vous au pinceau, je tiens l'échelle:

"Nous sommes toujours au quai, à Prévéza, parce que le moteur de ARNE, que j'ai malencontreusement foutu à l'eau, il y a 10 jours est toujours en réparation chez STIG, qui ne peut pas finir de le réparer parce que la boite qui peut "extraire" une pièce de l'embase est en vacances pour une semaine, que notre moteur HB principal Tohatsu est cassé pour la deuxième fois en un an, heureusement que nous avons un 5cv Yamaha de secours, sauf que nous ne pouvons pas l'utiliser puisque nous l'avons prêté, il y a 10 jours, à ARNE pour qu'il puisse s'en servir pendant que STIG répare le sien et que STIG nous a prêté ce matin un HB pour que nous puissions aller nous aussi enfin nous re-balader, et que, comme il ne démarre pas, puisqu'il n'a pas servi depuis plus d'un an,  il doit le réparer, ce qui fait que nous sommes toujours à quai!"

Cela me rappelle un peu ce vieux sketch des "Frères ennemis" (ne cherchez pas, vous n'étiez pas nés!) : "le chauffeur de la dépanneuse qui devait me dépanner m'a dit qu'il viendrait me dépanner dès qu'il aurait dépanné la dépanneuse qui était en panne!"

Concert...

Hier, dans la journée, je discute (via Skype) une bonne demi-heure avec le paternel.

Je lui confie que l'on va sans doute vendre l'orgue de barbarie et les cartons....parce que l'on ne s'en sert pas, c'est très compliqué pour sortir tout le bazar du bateau, que ça prend de la place, qu'on a besoin de sousous....Et le père de me dire " C'est dommage de le vendre sans avoir essayé!"

Flash back: On s'en était pas mal servi de l'orgue, auparavant...

Françoise: dans la rue, dans les maisons de retraites, dans des fêtes de village, dans des anniv'. Moi, avec un p'tit spectacle, que j'ai fort peu joué.....Nous deux, pour les copains.....


Et puis......cet orgue, ne fait-il partie intégrante du projet? Nous devions nous payer nos places de port grâce à lui!

Alors, un peu secoué par la conversation avec le Papou, je regarde, perplexe, ce quai, devant lequel nous sommes scotchés à Prévéza.....

.........et je dis à Françoise que c'est le moment ou jamais! Elle en est d'accord!

Alors, on a sorti l'orgue, fait la poussière, choisi les chansons, pas le temps de répéter, improvisé une installation sur le pont (plus jolie la nuit tombée, mais je n'ai pas de photo...)

Et, en voiture, Simone: Ferrat, Piaf, Brassens, Trenet, etc..... rien que du franco-français....pour des grecs!



Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Et bien, croyez le ou non, mais, une heure et demie plus tard, nous étions plus riche de 50€, après avoir pris un pied " grand comme ça!"...et s'être cassé la voix, parce que, Prévéza, ce n'est quand même pas vraiment la salle Gaveau, au niveau décibels!

On a, de plus, rencontré, un couple Franco-Anglais charmants, Lise et Christopher, qui nous ont accueillis à leur bord pour le repas, puis, pour un ice-cream en ville.
Cliquez pour agrandir l'image
Thalio a été parfaitement sage, couché à nos pieds pendant le tour de chant, sauf pendant quelques secondes, les seuls filmées, bien sur! 






Évidemment, les conditions sont ici optimales (exception faite des boites de nuit!): Amarrés le long d'un quai, il est assez facile de s'installer!
Mais, quand on est loin du centre et qu'il faut franchir la passerelle avec l'orgue dans les bras, c'est un tout autre business!
Si le moteur de secours de STIG "qui va remplacer temporairement notre Tohatsu en attendant que ARNE récupère le sien et nous rende notre moteur de secours" (au secours!), n'est pas encore prêt aujourd'hui, on recommence ce soir!

Bises à tous. 

ACCUEIL


Si vous désirez contacter l'auteur:  thierry@lepetitmondedetroll.fr