AVRIL 2019

Pauvre Troll

Pauvre Troll !

Depuis que nous l'avons vendu, je ne lui vois que des défauts! Pourtant, il n'en a pas tant que ça! 

Mais, au lieu de le voir avec les yeux de Chimène, de lui dire, comme tout amoureux qui se respecte " Vas, je ne te hais point", je le vois avec les yeux de Macron et je lui dis : " Tu es vieux, fatigué. Tu te reposes, mais cela ne va pas durer !  Il va t'en falloir de la sagesse! Parce que, vieille peau, tu vas goûter de ma clé à molette de défense, je te préviens!"

Tout ce que nous n'avons pas fait depuis 12 ans, parce que, "ça allait bien comme ça!" , que ce n'était pas vital, ni important, ni moins confortable, me saute à la figure aujourd"hui. Et je me dis : 

Non, on ne peut pas laisser ces vieux vernis comme ça. 

Non, on ne peut pas laisser les hublots du carré en place. 

Oui, il faut que je m'occupe enfin  de la corrosion des pieds de chandeliers

Bref, tous travaux que je repousse avec constance et obstination depuis des années !

Et je sais pourquoi : c'est chiant !


Certes. Mais on ne l'a pas vendu bien cher notre Troll !

Ouais, mais nos acheteurs sont adorables et ils nous font confiance ! 

Pas question de risquer de ne pas être dignes de celle-ci !

Alors, au boulot, mon Titi ! (Oui, parfois, quand je m'aime quand même un petit peu, je me donne du "Titi". Sinon, c'est plutôt " gros con" ! )

Pieds de chandeliers, et chandeliers

1er Avril : Au lieu de faire des farces stupides, et d'attacher des queues de poisson dans le dos des copains, j'attaque les pieds de chandeliers. C'est pas la même salade ! 

Il faut dire que, dans les années 80, Bénéteau fabriquaient des bateaux hyper-solides, mais dont les pieds de chandeliers, en bel inox bien épais, étaient montés sur les rails de fargue...en alu ! Et paf, couple galvanique et corrosion. 
Après 40 ans, ça donne ceci: 

Le rail de fargue se bouffe ! 

Et encore, celui-là, n'est pas le pire ! Faut démonter, quoi !

Alors, pour démonter ces saloperies, il faut d'abord trouver les boulons traversant dans le bateau, forcément ! 

Et, forcément aussi, c'est toujours dans des endroits inaccessibles sans dégarnir, tronçonner, etc.  qu'ils se cachent ! 

Et encore, une fois que tu les a trouvés, ces machins, il faut encore prendre la meuleuse à meuler dans les coins, le burin, le marteau, pour tenter de mettre à nu l'écrou qui va te permettre de retirer la vis qui te retient le truc que tu veux enlever.

Après, si tu as des doigts de fée ( moi, ils sont tout boudinés), tu vas mettre ton épouse sur le pont pour tenir la vis en haut, et pis toi tu vas dévisser en bas, dans des positions pas possibles qui vont te flinguer le dos et les genoux, sans parler du moral. 

Après, quand "c'est venu",tu sors tes outils et tu te retrouves avec le rail de fargue bien bouffé d'un coté, et le pied de chandelier de l'autre. 

J'ai rattrapé le niveau du rail à l'époxy armé, et ajouté une plaque en alu sur le rail de fargue, à l'extérieur. Ainsi, il n'y a plus de contact entre l'alu et l'inox et les nouveaux proprios n'auront jamais à vivre cet enfer ! 

Ah oui, l'enfer, parce que j'ai oublié de dire que j'ai refait l'étanchéité du bazar au...sikaflex! Et quand on connait mes rapports intimes avec ce gluant collant... (voir ICI et LA , pour les nouveaux) 

Bref: Berk, caca et tout le toutim ! 

Sans  compter ton épouse sur le pont pour tenir la vis en haut, et pis toi qui va revisser en bas, dans des positions pas possibles qui vont, à nouveau, te flinguer le dos et les genoux, sans parler du moral, mais moins qu'avant puisque t'es presque au bout, mon Titi !

A la fin, au bout de 3 jours de travail acharné, que t'as qu'une envie, c'est que quelqu'un d'autre s'en charge, ça donne ça,

C'est beau, hein ?

Ben si, c'est beau, merde! 

En fait, vous me croirez si vous voulez, je suis SUPER FIER du résultat ! De surcroît, Super-Connard semble s'être fait discret. Merci à lui. 

Et grâce au mêtre-cube d'acétone et au 12 km de Sopalin, je ne me suis pas changé en statue de Sika. 

On peut passer à la suite!

faire faire

Les hublots "meurtrières" (à cause de leur forme) du carré et de la cabine proprio sont vieux ! Ils étaient déjà vieux à l'achat du bateau. Alors 12 ans après...

Bon, jamais personne ne s'en est plaint et , pour notre part, on les ignorait superbement, car, dans la cabine, ils étaient recouverts en permanence de rideaux (moches aussi) et, dans le carré, ils sont trop haut pour que des nabots comme nous se risquent à regarder dehors au travers. 

Mais, n'empêche, ça me turlupinait velu. "Je ne peux pas laisser ça comme ça!" en boucle. J'étais quasi obsédé ( au point de subir l'insomnie) par la réfection de ces bouts de plexi et de leur entourage en alu. 

Je savais que la réfection allait être une galère sans nom pour le "gros con" (oui, là, c'est pas "Titi", passke quand je ne me sens pas capable, c'est pas "Titi", c'est "le gros con") avec des mètres et des mètres de cordon de Sika à prévoir ! Et y'a plus de 500 vis inox ! AU SECOUUUURS !) 

Et puis; j'ai un zoli cata marrant à convoyer dans 3 semaines et y'a encore plein de taf, oh là là ! 

Plus j'y réfléchissais, moins je me sentais enclin à me farcir ce cauchemar. 

Après discussion avec Françoise, et établissement d'un plan financier, j'ai mis, définitivement, fin à mes angoisses :  J'ai demandé un devis au chantier ( 1500 roros, quand même !) et hop, plus de souci. Ce sera notre "petit" cadeau à Jackie et Xavier. 

On s'en fout, on est bourrés de thunes, de toute façon !Heureusement qu'il n'y a plus d'impôt sur la fortune ! Ouh là là, ouf !  Vive Macron (pour en venir à dire ça, je vous laisse imaginer l'angoisse!) 

Je ponce, donc j'essuie !

Du coup, j'ai attaqué autre chose, allégé d'un coup de mes trois tonnes d'anxiété! 

On a décidé de continuer le travail, ma foi, fort joli, de l'an dernier dans la cuisine, dans le carré et dans la cabine proprio. La peinture,  c'est joli et puis, ça rend l'intérieur du bateau tellement plus lumineux! 

Du coup, c'est ponçage et compagnie. Au moins, y'a pas de Sika ! 

J'ai commencé par démonter....tout ce qu'il y a à démonter (et y'en a) 

J'ai refermé, du mieux possible, les troutrous que j'avais fait pour ces satanés boulons de pieds de chandelier,

 Et puis, j'ai attaqué le ponçage. Vroum vroum ! 3 jours de taf, à nouveau. 

Vous remarquerez l'épaisseur de poussière ! kof, kof !

Oui je tousse, parce que j'en ai autant dans les poumons. 

Quoi, le masque? Oui, et ben le masque, avec les lunettes, ça me fait de la buée. Et comme sans lunettes, il y voit que dalle le Titi ( Ah, je m'aime à nouveau ! C'est parce que j'ai été héroïque!) . Illustrations (plus de la poussière accumulée de mon héroisme !)

Entretemps, on est allés porter la GV chez notre voilier KARATZI, à Lavrion, dans ses nouveaux locaux. 

La table de coupe doit faire 30 mètres, au bas mot ! Waouh !

Bon ben...c'est tout pour aujourd'hui ! 

Et c'est déjà pas mal ! 

La suite, c'est, dans l'ordre, rangement, aspiration, acétone, primaire, peinture et vernis. 

Je vous laisse avec la météo du jour avec cette photo (cliquable pour retourner à l'accueil) de l'entrée du chantier

Temps pourri

Depuis la dernière mise à jour, on a eu de la pluie TOUS les jours ! On patauge dans la gadoue, c'est pénible !

En plus, obligé de fermer le bateau pour bosser. Et quand on ponce, ne pas pouvoir aérer, ça aussi c'est pénible !

Et puis, il faut tout mettre à l'abri  !

Ben oui, mais je bosse dedans, moi, et la bagnole est pleine ! 
Bon, allez hop, tout sous la capote! 

Et que j'te ponce, et que j'te ponce...Ca a duré quasi trois jours! J'en ai plein les bottes ( boueuses, du coup), mais je finis, comme toujours à en venir à bout :
Heureusement, il y a des compensations:
Après le ponçage, voila le masquage. Car je vais commencer par le vernis avant d'attaquer la peinture. C'est long, mais indispensable. Et puis, hop, voilà que j'applique le primaire pour le vernis. Gratifiant:

Rescousse et surprise ( ou l'inverse)

Le 11 avril, divine surprise:

 que kV'la t'y pas que l'ami Robert et sa Françoise, qui sont venus de Savoie en camping car, pour aller rejoindre leur bateau à Chios, ont fait un détour pour venir nous voir! Quelle joie. Ils vont rester 4 jours à coté de nous et, pour moi, c'est une aubaine, parce que, voyez vous, Robert, il sait absolument TOUT faire sur un bateau. 

Et il a prévu de me donner la main ! Et notamment de s'occuper de mon tableau électrique ! Je l'avais pourtant prévenu : " Touche pas à ça, malheureux! Si tu l'entrebailles, c'est comment ouvrir la boite de Pandore!" 

Mais, le Robert, plus c'est compliqué, plus il est content ! 

Je peux vous dire qu'il a été VACHEMENT content, du coup ! 

En fait, pendant 3 jours,  je vais lui servir d'arpette, car j'ai horreur de l'électricité et sa compétence dépasse tellement la mienne que je me borne à lui passer les outils ! 

Il n'arrête pas de me poser des questions du genre " Et ça, ça sert à quoi?" et " Pourquoi c'est branché comme ça, ce truc?", ou encore "ça va où çà?" . Bordel, il me fatigue avec ses questions! Du reste, je réponds systématiquement " Mais j'en sais rien, moi! ", c'est comme "merde", ça marche pour tout! 

Mais le miracle "Robertien" opére, et, en  jours, il me remet tout cela en ordre. Génial ! J'achète même un nouveau tableau tout beau tout neuf pour tout ce qui concerne la nav' ! Je les gâte, mes petits acheteurs, hein ?


Hélas, le miracle a pris fin avec le départ de nos amis, lundi dernier, pour aller rejoindre leur propre cata. Et moi, j'ai repris le manche de ma galère. 

 Auparavant, Robert m'a aidé à attaquer la peinture. 

parce qu'après les vernis, c'est peinture ! Apprêt, et trois couches de "satiné à l'eau". 

Ben, c'est vachement plus rapide à écrire qu'à faire ! Ah la vache ! 

Surtout que le masquage que tu avais fait pour les vernis, faut le mettre à l'inverse pour protéger les vernis de tes sales coups de pinceau de peinture blanche ! 

Et ça aussi, c'est plus rapide à dire qu'à faire! 

Pendant ce temps là, l'ancre DELTA revient de galavanisation. Adieu sale rouille toute pourrie !

Et que j'te peinturlure,  et que j'te peinturlure, et que j'te peinturlure ! 

4 jours ça va durer ! Autant que de couches, quoi ! 

Je ne vous raconte pas l'état de mes mains, ni le fou rire de Robert quand je me suis cassé la gueule avec le pot de peinture à la main ! 

Ah le salopard ! Heureusement, il a loupé l'action ! Mais pas les dégâts ! 

Mais, en dehors de cette funeste et furtive apparition, il faut reconnaître que Super connard est resté....relativement discret !

A force de peinturlurer, y'a bien un moment où ça s'arrête ! Ben c'était aujourd'hui, Jeudi 18 Avril, loué soit son nom, au moins autant que  soient loués les noms des généreux donateurs défiscalisés pour Notre Dame de Paris. 

Dites : Suspension de la campagne électorale, discours pleurnicheurs, mines compassées, messes avec Brigitte inside, hommages et déclaration, report des annonces des décisions "post grand débat qu'on s'en fout", mais qu'on a eu quand même via la presse puisque de toute façon ça avait été tourné la veille, ... on n'en fait pas un peu trop ?

A quand un jour férié pour célébrer l'évènement ?

Et si c'était la cathédrale de Chartres, ou de Reims, y'aurait le même tintouin ?

Ah mais là, c'est Paris, Paris, Pariiiiiiiiiiiiiiiiis !  et Paris, c'est la France, n'est ce pas ? Alors que Clermont ferrand, c'est son cul ! 

Alors, Président honni, finalement "l'argent magique, ça existe" ? 

Ben oui, vire moi donc quelques caissières de Carrefour, délocalise moi tes ouvriers en Pologne, ne paye pas tes impôts en France mais en Irlande, et paf, je t'en trouve moi, des sous pour ériger ta cathédrale, Empereur de France de mes deux! 

Je te file le pognon, j'te jure ! Bon, évidemment, du coup, les impôts que je payais pas en France, faudra me les rembourser hein ! A h ben oui : à, 60% minimum. Et encore, je pourrais demander plus! 

Le petit problème, je sais bein, c'est embétant, c'est que mes dons, au final, c'est tes sujets qui font se les pastiller !

Moi, je trouve ça super marrant, en tant que milliardaire !

En revanche, il faudra pas oublier, mon bon manu,  parrallèlement, de continuer à faire la chasse aux minimas sociaux, aux chômeurs qui font rien qu'à regarder TF1 toute la journée, d'aller se faire éborgner en gilets jaunes le Samedi, et de râler parce que l'âge de la retraite serait aussi flottant qu'un migrant en méditerranée !

Ah ben, pour les migrants et les chômeurs, y'en a pas d'argent magique ! Non, non, non ! Et dis, on a ses priorités quand même  Sinon, c'est pas peine d'avoir le cul cousu d'or, merde, quoi ! 

Certes mais;  Notre Dame, quoi !!! NOTRE DAAAME !

C'est vrai qu'elle est belle. Et symbolique.
Mais je repose la question : Est ce qu'on n'en fait pas un peu trop ?

Moi, j'ai l'impression de nager dans du glucose tellement c'est sirupeux ! 

Et d'oublier, pour une charpente, fut elle sacrée, tous les miséreux de la terre ! Et y'en a! 

J'en profite pour citer l'ami Bourdieu :" les faits divers font diversion!" 


Pouf  pouf, je me suis égaré en chemin . 

Je le sais, ça m'arrive souvent. Heureusement, j'avais semé des petits cailloux peints en blanc 4 couches, apprêt plus 3 couches, du coup, je m'ai retrouvé ! 

Voilà le résultat final et il nous plait : 


Les pâtes sont sur la table. 

J'ai faim ! 

A bientôt les Trollonautes ! 

Zut, j'en ai oublié un bout ! Les boules ! 

(cliquez sur le bout manquant pour retourner à l'accueil)