AOUT 2018

Responsable !

Oui, La fin Juillet sera en Aout !

J'assume !  J'assume tout! 

Les autres peuvent crier, vitupérer, s'ils cherchent un responsable, je l'affirme: je suis celui-là !

Je l'affirme d'autant plus que je ne risque rien du tout ! 

J'ai décidé de mentir sur le calendrier. Et qu'à partir de maintenant, Aout et Juillet, c'est pareil!

 J'en suis le seul responsable ! 

Je décide de tout, MOI, MOI tout seul, et je le prends  sur moi! 

JE SUIS le Responsable ! 

Et s'il vient à lidée  de certains opposants à cet acte délibéré, de venir me le dire en face, et bien qu'ils viennent me chercher. 

Parce que moi, j'irai pas en face d'eux. 

NA ! 

Non mais ! 

Plan COM

Ou plan  " Comment Oser Mentir" 
Je l'avoue, cela me sidère. On a vu un ministre de l'intérieur mentir sous serment. Sans sanction. 
On a vu un président de la République ( qui ne mérite aucune majuscule) mentir effrontément lors d'une "sauterie" , entourés de ses traine-savates, y compris la présidente (sans majuscule non plus, faut pas déconner)de la commission d'enquête parlementaire, à la maison de l'Amérique latine. 
On y a vu les membres de LREM, qui baissaient tellement la tête depuis huit jours que leurs godillots devenaient leur seul horizon indépassable, acclamer  à chaque assertion leur menteur préféré. 
Et tout ce petit monde fier, bravache ,de rester en place, tranquilles. Sereins? Non, faut pas déconner. Ils le savent qu'ils mentent. Ou qu'on leur a mentu!
Ils savent qu'ils ont menti à la nation toute entière. 
Ils savent qu'ils ont sali leur fonction, piétiné ceux qu'ils sont sensés représenter et ça me dégoûte. 
Remarquez, personnellement, je l'étais déjà bien avant, dégoûté! Mais, là, ils dépassent tout ce que j'aurais cru possible en matière de mauvaise foi. 
Je ne sais pas ce qu'il se disent, le matin, devant leur miroir, en se rasant, enfin,pour ceux qui se rasent, mais je sais, pour paraphraser Jacques Brel, que  "moi, si j'etais l'bon dieu, je crois que j's'rais pas fier"!

Non, ils ne peuvent pas être fiers. Ils ont juste menti pour sauver leur job. Et les salairee et privilèges  afférants payés sur les deniers publics .
Ce faisant, il ont fait de la république, une saloperie. 
Et, en parlant de se raser, voir le sieur Benalla, glabre et innocent comme un bébé qui vient de naître, venir clamer qu'il est une victime au 20
heures de TF1, ça m'a scié les pattes, ulcéré à un point indescriptible. 
Voilà un gars, Alex de son prénom. Il y a 4 ans, sous les ordres d'un ministre, Arnaud Montebourg, il provoqua un accident de la circulation et commença à prendre la fuite. Ce qui lui valut son premier licenciement. Logiquement, on aurait plus du entendre parler de lui au sein de l'appareil gouvernemental.
Et pourtant le voilà propulsé bodyguard, et plus si affinités, auprès de not'bon président. À ce nouveau poste, il fait merveille: À la fois nounou et Superman. Et puis, un jour de congé, un 1er mai pour être précis, au lieu d'emmener ses gosses (qu'il n'a pas)  à Disneyland comme tout le monde, le voilà-t-y pas qu'il se déguise en policier, accompagné par un employé de la République en marche et entouré de CRS visiblement complaisants, mais  pas en congés, eux. Enfin, complaisants, autant qu'on puisse en juger derrière la visière de leur casque...et le voilà qui cogne, interpelle, donne des ordres. 

Cogner  quand on est flic,  (même si la violence des forces de l'ordre et leur légitimité à casser du manifestant à tout va est aussi un débat qu'il s'agirait d'ouvrir)  ça fait mal, mais disons, pour faire court, qu'au moins, ça reste, parfois, das la limite de la légalité. 
Mais ce Benalla et ce Crase : menteurs, usurpateurs et violents ! Tout un programme!
Alors, voir ce clampin larmoyer parce qu'il a eu des vacances gratuites en Bretagne ( bon, s'il a plu tout le temps, car il parait qu'en Bretagne, il ne pleut tout le temps que sur les cons, je comprends qu'il pleure!), la voiture à James Bond (version française) et un appart ' de fonction sur un quai, voir le gazier à la télé rasé de frais, réciter par coeur les éléments de langage préparé par "la nana de la com à l'Elysée" (putain, ils ne se cachent même pas!) ça m'a troué le fondement !

On peut donc se déguiser en policier, taper sur des gens, d'affreux terroristes, lanceurs de carafe d'eau sans même avoir un camion lanceur d'eau, comme l'ont les flics pour arrose de façon indiferrenciée la foule forcément hostile,  et être invité par PPD ou Pujadas ! (Bon, c'est plus eux, mais on s'en fout) 
Du reste, vous noterez, comme moi, qu'aucune charge n'a été retenue contre ce couple. Pourquoi, s'ils étaient vraiment coupables ?
On a vu aussi une présidente de commission d'enquête au Parlement falsifier les débats et m'obliger, ce qui est le comble, à rendre hommage au Président de la commission d'enquête du Sénat, d'obédience LR, qui, lui, fait son boulot. Rien que pour cela, madame  Braun-Pivet, je vous conspue. Et vous pouvez toujours déposer une plainte pour "injure", madame, je m'en bats le steak ! 

Au bilan, on est bien dans une histoire de travestissement. Et pas seulement de Benalla en policier, non ! Dans une histoire de travestissement de la Vérité. 
Mais qu'est ce que c'est que ces gens ? Mais à quoi on les paye? Pourquoi on ne peut pas demander leur destitution immédiate pour trahison de la fonction qu'ils déshonorent ? N'oublions pas que même le président de la république est payé par le peuple, à défaut d'oeuvrer pour lui .
Qu'est ce que c'est que cette 5ème république ? Une merde. 
Et les députés LREM qui disent aujourd"hui que le rejet des motions de censure est " une victoire de la Démocratie"
Ben merde alors !

Le "nouveau monde" d'emmanuel macron vient de prendre une bonne cinquantaine d'années dans la gueule ! Quant à ses "réformes", elles fleurent tellement bon le XIXème siècle, avec des recettes dont les économistes du milieu du XVIIIème  avaient déjà démontré qu'elles étaient aberrantes, comme le rappelle la vidéo ci-dessous. 

Comme une coincidence malheureuse, ce 1er août est celui de la "Journée du dépassement", date après laquelle l’humanité aura dépensé plus de ressources que ce que la Terre peut en produire, selon l’ONG américaine Global Footprint Network.
En effet, ce jour a atteint le moment où l'on grignote les ressources naturelles de la Terre plus vite qu'elles ne sont régénérées.

Youpi, ne changeons rien. 

Et, pour nous remettre un peu les idées à l'endroit, je vous propose de devenir subitement intelligent, grâce à ces 58mn avec Jacques Généreux, grâce à qui je sais un peu mieux pourquoi je déteste ce monde. 
Même si vous pensez, vous, que ce monde est juste, qu'il faut gérer l'état comme unne entreprise, même si vous en êtes convaincu, je vous en conjure, écoutez le et revenez me dire si vous pensez que ce sont des conneries de "déconomistes":. Vous n'aurez, quoi qu'il en soit, par perdu votre temps, je vous le promets . 
Et, si d'aventure, vous me jugez responsable d'une éventuelle perte de temps, et bien " venez me chercher! "


Il fait tellement chaud, ici à Posidonio, sur Samos, que je fais une pause baignade avant de revenir vous narrer notre dernière semaine. 

Deux jours plus tard: 

Ah oui, il a fait chaud ! Et  ça dure! Certainement pas une température me rendant enclin à rester derrière le clavier !

Du coup, J'ai attendu ce matin," à la fraiche" (32° à 8h!) pour donner une suite au " depuis on a bougé" de la semaine dernière:


Leipsi

23 Juillet : On n'a plus d'eau  douce et, surtout, plus rien à béqueter ( ce qui n'est pas grave, puisque je suis au régime! Sauf que je suis pas tout seul à bord, n'est ce pas?) 

On va donc au ravitaillement au port de Lepsi. On part tôt, parce qu'il y a déjà force 0.01, au moins:


Gare à la vague !

Gare à la gite ! 

Après 9 milles de navigation harasssante, on arrive enfin à Leipsi, que nous aimons toujours autant :


Troll collé au quai par les rafales

L'escalier de l'Enfer

Coupe-gorge

Et puis, la météo aidant, nous allons à la découverte d'un nouveau mouillage, à l'Est de l'île. La nav' est, bien sûr, d'une violence inouïe, comme ce matin.

Une route, juste pour aller de l'église à la chapelle

Ormos Platys Gialos

C'est pas très grand, c'est bleu comme c'est pas permis, c'est très fréquenté par les baigneurs, les chèvres, et les traine-couillons. 

Mais ça vaut le coup d'oeil:


Rien que du Bleu

Un calamar...

...ou une seiche ( j'ai un conflit entre deux trollonautes à ce sujet)

Moi, je m'en fous! Mais il parait que c'est rare d'en voir.

C'est bleu, non ?

Ah ben si!

Juste pour confirmer

Du coup, baignade, forcément

Ah les filles, ah les filles ! Elles me rendent marteau!

Drôle d'animal! Seiche? Calamar?

Coucher de soleil

On a a passé une nuit tranquille, mais bon. C'est vraiment trop fréquenté. Du coup, on a changé de crique, aprsè ce magnifique lever, immortalisé par Françoise :

Xerocambos

Un bien joli mouillage où nous n'allons rester, toutefois, qu'une paire d'heures parce que la houle, poussée par le vent, pourtant léger, rend l'endroit assez peu agéable pour la nuit à venir:


Chapelle

Plage privée, sauf de nous.

Una annexe se balade sur l'eau. Il nous semble bien reconnaitre....


Mais oui ! C'est Ali, notre copain turc! On en reparlera.


Une dernière photo de Troll, alangui au mouillage,  avant de changer d'endroit :

Retour à Korlakoula

Bientôt, aprsè avoir donné RV à Ali et a Sacide, sa maman, nous retrouvons notre chère baie, au Sud de Leipsi, peuplé de trois bateaux, dont le notre:

Dans les bateaux présents, on retrouve avec grand grand plaisir Tawali, un très beau sloop bleu marine, puis, Onyva, qu'on n'a pas vu depuis 4 ans et que Tawali vient de contacter afin qu'il nous rejoigne :

Et comme, ce 25 juillet, je prends un an de plus, on invite tout ce petit monde à bord, pour une très joyeuse soirée impormptue:


Nicole, de Tawali, avec un super noeud pap' d'anniv'

Pierre, avec aussi un noeud pap' "lunettes"

Alors, pourquoi un "noeud pap' "lunettes" ! Et bien, parce que, dans l'aprés midi, alors que je suis allé les saluer à leur bord et que je mimais Macron et ses gestes lors du "coup de com à la maison de l'Amérique Latine",  mes lunettes ont voltigé au fond de l'eau ! Salaud de Macron, il fait tout pour me faire chier !

Et le gentil Pierrot a plongé sous son bateau, 8 mètres d'eau quand même....et les a remontées ! Woauh, j'étais sur le cul!


y m'ont fait des cadeaux: 

Et puis du Limoncello "spécial Onyva"dont l'équipage va bientôt nous rejoindre, Isabelle et Robert :


La soirée fut des plus gaies. mais la photo n'est pas terrible.... L'émotion, sans doute !

Le lendemain, 26 juillet, visite super sympathique, à la nage, du skipper de ce très bel Ovni...


...tout de vert vétu!

François, peu vétu.

Le 27 juillet, Sacide (prononcez "Sadchidé")et Ali sont venu manger à notre bord. Sacide a 87 ans et Ali une bonne soixantaine et ce sont les gens les plus adorables du monde. On a beaucoup parlé d'Erdogan, et de sa radicalisation qui a fait suite, d'aprés eux, au refus, il y a dix ans, de l'Europe d'accueillir la Turquie en son sein. Gageons que cela aurait changé beaucoup de choses entre l'Europe et le moyen orient. Bon, c'est trop tard. 

Portrait ( Mais qu'elle est donc belle, Sacide!) 

Le 27 juillet, c'était aussi l'éclipse que vous avez pu admirer vous même ou via notre petit montage:

C'était vraiment quelque chose ce truc ! J'ai pris 250 photos, sélectionné 40 d'entre elles. Puis je l'ai ai alignées et hop:


Depuis, on n'a pas mal glandé là-bas, parce que c'est beau et qu'on y est si tranquilles

Et puis, on a rejoint Samos, Pythagorion puis Posidonio où nous avons retrouvé, avec grand plaisir, l'ami Roland. Il a mangé avec nous hier soir, et nous allons ce soir, 2 Aout, sur co-errance, pour un repas Libanais dont il a le secret...et un concert trolliens ! On a le trac !

Vendredi, Hélène et François, terriens pour la semaine ( ils ont confié Co-Errance au fiston), nous emmènent pour remplir la cambuse. 

Parce que, Dimanche, les affaires reprennent, avec la venue tant espérée, de nos "mariés de nous deux", Sandrine et Roland, qui viennent passer 15 jours en notre aimable compagnie ! 

Je pense qu'on en reparlera "un tout petit peu"en temps utile. 

D'ici là, restez vigilants. Que l'été caniculaire ne nous "endorme" pas trop et que les scandales restent des scandales. 

J'espère bien que la rentrée sera "chaude" elle aussi. Et que ça "leur" chauffera un peu les fesses!