MAI 2018

Pile poil

Dingue. C'est dingue ! C'est quasi la révolution ! 

Imaginez : Le mois de Mai s'ouvre avec une navigation qui eu lieu le 1er mai !

Pile poil dans la vraie logique du sablier qui s'écoule inexorablement dans l'infini du temps  !

Incroyable ! Peut-être la première fois que ça arrive depuis que ce site existe ! Vous voyez bien qu'il y a encore des raisons  d'espérer ! 

Du coup, je ne touche plus terre ! je suis En Marche vers l'avenir gonflé de mes certitudes d'être en accord avec l'univers!

Je me sens aussi puissant, aussi droit, aussi sincère, aussi bienveillant que Sa Majesté Manu 1er  vis à vis de ses suzerains du service public : Honnête, franc du collier, limpide, pédagogue, droit dans mes bottes de ciré! 

Vous en voulez une preuve? Ok :


Tout ce que je vais décrire dans le paragraphe ci-dessous s'est déroulé le 30 AVRIL !

héhé !

Andros

Le 30 avril, donc, nous quittons le chaleureux quai de Karistos, sous un vent nul, pour rejoindre Batsi. Nous savons que nous aurons du vent sitôt exposé au nord prévu. 

On n'a pas été déçus ! 30 noeuds de vent entre les deux îles, 2 ris dans le génois, pas de grand voile, mal de dos et fainéantise obligent. Mais ça vançait bien quand même Et, comme ça, juste pour illustrer, un petite vidéo vite faite, même pas titrée :


Une toute petite vidéo qui semble avoir inspiré ceci à notre caricaturiste préféré:

Andros Batsi

Ca a été comme ça toute la nav', et même si on n'avait plus de vague sous la protection d'Andros, il restait le vent qui ne faisait pas semblant. 

A Batsi, on voulait mouiller. mais les rafales balayaient la baie avec force et conviction !

Aidés par "Rêve d'O" (rencontré au chantier), et son charmant équipage, Nicolas, Séverine et leur fils Théo, on  s'est, avec beaucoup de difficultés, mis le long du quai extérieur. Hreureusement qu'ils étaient là parce que j'ai eu vraiment du mal, avec ce putain de dos en compote et avec Françoise qui avait de gros problème pour aller sur le quai! 

Ca bougeait beaucoup, ça tirait vraiment fort sur les amarres. 

Du coup, pour les remercier ( et surtout parce qu'il en avait besoin!) on leur a prété notre perceuse ! 

En plus, en soirée, énorme orage avec des éclairs splendides et terrifiants, mais, heureusement, peu de bourrasques. 

On a fini par dormir quand même, mais on a vite décidé qu'on ne resterait pas demain, 1er mai, histoire d'aller défiler vers des contrées plus calmes. Rêve d'O aussi partait (pour Delos), plus tôt que nous, même. 

Je n'ai pas pris une seule photo. Désolé. J'avais trop mal au dos pour y penser. 

Une de notre dernière visite ici, juste pour illustrer. Là, c'était tout calme.

Finikas, sur Syros

1er mai : Encore beaucoup de vent au départ, mais qui va se calmer dès la sortie de la baie. 

Tellement se calmer, du reste, que bientôt,; pas un souffle d'air ne subsistera pour soutenir notre génois inutilement déployé! 

Bref, ce sera donc moteur jusqu'à l'arrivée. Pas grave. Ca permet de se reposer, hein Javotte ?

Y'en a des qui construisent vraiment dans des endroits improbables, dans la capitale des Cyclades

Pas grave, non. Parce que notre ami Charles nous attendait sur le quai. On est allé le rejoindre aussitôt en annexe ( car on était au mouillage)

On a du bol! On voulait lui faire la surprise de notre visite. Et bien figurez vous qu'il allait quitter Syros le lendemain pour trois semaines. Ca s'est joué à pas grand chose, comme au premier tour des présidentielles! (amertume....) . 

Charles, c'est à la fois le type super sympathique et le centre de renseignements Franco/français de Syros. 

Il a eu la douleur de perdre sa tendre compagne, Vivi, il y a un an. Vivi, tu nous manques! 

Saloperie de crabe de merde ! 

Il y avait aussi un catamaran bleu au mouillage. 

Son propriètaire (par ailleurs également concepteur et constructeur du bateau)viendra bientôt nous rendre visite en annexe....car il a reconnu Troll, dont il fréquente parfois le domaine informatique.

Devant la face joviale du garçon et la gentillesse qui en émane, forcément, le soir, c'est lasagnes en commun sur Troll. 

Avec petit concert trollien à la guitare et deux voix. 

Une merveilleuse soirée, trop courte. En bleu, Jean-Michel, en blanc Charles, en rouge, personne, tant pis pour le drapeau. 


On est restés trois jours à Finikas, histoire que j'aille faire deux séances d'osthéo au centre de massage juste en face du mouillage. 

On va dire que j'ai été surtout soulagé de 100€ car, malgré deux séances d'une heure, le problème ne semble guère résolu, hélas....

Mais avec du paracétamol au cours des repas, je tiens le coup, en attendant mieux. 

On a quand même profité de la plage et de l'eau, surtout mes deux gonzesses. Moi, je n'y touche pas encore, j'ai trop peur des contractures supplémentaires...

Pauvre Françoise qui se tape tout le boulot!

Et avec le sourire en plus ! Je l'aime.

Chercheuse de nano.

A moins que ce soit "enffouisseuse de nano"! J'hésite! 


Gouteuse de flotte


Gouteuse de vent


Gouteuse de sable


Capitaine déchu


Au mouillage

Reinia

Le 4 mai, donc, direction Reinia, qui jouxte Délos, que ma chère maman avait tant aimée il y a quelques années.... tendres pensées pour toi, maman.

Pas de vent. Du sable partout ( la baie s'appelle Kormou Ammos. Ammos, ça veut dire "sable", en grec. Ceci expliquant cela) 

ll fait un peu gris. Dommage pour les photos parce que l'endroit est désolé mais assez beau: 


Agios Annas, sur Mikonos

Le 5 mai,  Un vent TRES soutenu nous emmène, à plus de 7 noeuds vers Agios Annas, sur Mikonos, dont les plages ne sont pas encore bien fréquentées, même un dimanche. 

Il fait grand beau. Je fais des photos. 

Pas dégueu, hein? Vous remarquerez le coté bondé du mouillage...
Cyclades
Jaunes, non?
Promeneuse solitaire

Cour de récréation de la chapelle

Contemplatives damoizelles

Sable à lèvres

Gremlin

Autruche

Loutre ?

Cette après midi, on va retrouver ici Jean-Michel, son cata bleu et son équipage ( épouse et fille) qui vient d'embarquer !

A mon avis, la soirée sera belle. 

Pot au feu

Pour finir, nous sommes très contents de la journée de mobilisation d'hier. 

On y avait des représentants extrèmements...représentatifs : Sandrine, Carole, Philippe et Roland. 

Ils ont fait aussi la "fête à Macron", comme on peut le voir sur cette photo prise sur le vif : ( bon, je l'ai un peu bricolée avec toshop...) 

Du reste, on y était un petit peu aussi à la "fête à Macron". Via les copains. La preuve est ci-dessous  (Merci, chère Carole, pour la vidéo de la manif', dont ces images sont extraites)

Bises à vous toutes et tous. 

Retrouvailles

6 mai : Au loin, un catamaran s'avance. On le connait. Il mouillait juste devant nous à Finikas! 
Et oui, c'est Jean Michel avec SON bateau, 
entièrement conçu et réalisé par lui-même en 7 ans de travail :
Il a retrouvé son équipage ! Epouse(Michèle) et fille (Anaïg)
Et il mouille juste devant nous.Léhuiné il s'appelle.
Et le soir, on mange...
...tous ensemble...
...à leur bord !

C'était joyeux, chaleureux et..musical car on a encore sorti la guitare ! On adore ça. Super soirée, quoi! 

Demain, on va tous sur Paros, eux au mouillage de la chapelle, nous à Paradise bay. Mais on sait qu'on va vite se recroiser. 

Paradise bay, sur paros

7 mai : Tout à la voile, on a parcouru les 20 milles qui nous séparaient de Paros. L'idée, c'était d'aller près d'un endoit où je pourrais à nouveau consulter un osthéo si mon état ne s'améliore pas. 
C'était une superbe nav', toute au grand  largue, vent modéré, entre 5 et 6 noeuds. Vachement agréable, mais il faut bien reconnaitre que le cata, parti 10mn avant nous a vite disparu sur l'horizon, sous spi ! Je n'ai même pas eu le temps de le prendre en photo ! Il était trop loin ! 

Bientôt, nous voici donc dans cet endroit idyllique, seuls, l'ancre posée sur le fond de sable, tranquilles comme Baptiste. 

Pas mal, non?

Cool !

Waouh !

De l'eau claire...

Et des jeux d'eau

...Solitaires et heureux de l'être

la preuve

Impeccable !

Paros Parikia

Question dos, c'est pas encore ça ! Oh non ! 

j'ai vraiment du mal à marcher. Bloqué je suis !

Alors, le 9 mai, on décide de bouger vers Parikia, où, grâce à un mail de l'ami, Philippe de Jad, j'apprends qu'il y a un excellent osthéo qui l'a sauvé...d'une sciatique !

Françoise est allée en repérage. Et m'a pris un RV. 

Je suis allé le voir. C'était à environ 400mètres du Port. J'en ai bavé pour y arriver. La séance a duré deux heures. Des tas d'exercices à faire toutes les deux heures. 

En ressortant, moi, qui suis pourtant doté d'un bon sens de l'orientation, je me suis paumé dans les petites rues ! Je titubais, tellement j'étais épuisé. Une voiture a fini par s'arréter pour me demander si j'avais besoin d'aide....Gentils grecs, ils m'ont ramené au port! 

Depuis, je suis scrupuleux dans mes exercices et ça ne va pas si mal. J'y retourne tout à l'heure à 13h. J'espère que le "voyage" sera plus aisé. 

Mauvaise nouvelle: l'ulcère de la cornée de notre pépette à l'air de revenir.... Y'a un véto juste à coté du physio. La journée va donc être chargée en soins en tout genre. 

Addendum : ça va mieux. Pour la pépette, c'est pas un ulcère, mais une grosse irritation liée au sable, au soleil et à la mer ! Privée de baignade la gamine, ça va pas être simple....mais on est soulagés quand même !

Pour moi, et bien ça va bien mieux même si c'est loin d'être fini ! Je suis revenu  de ma séance sans me servir de ma canne et d'un assez bon pas. Nul doute que, si je fais gaffe et que je fais bien les exercices, je devrais voir tout cela devenir assez vite un mauvais souvenir !

Depuis, on a retrouvé deux catas pour le prix d'un : Léhuiné, bien sûr, et puis Maulen, dont Françoise à croisé l'équipage pendant que je me faisais triturer les vertèbres ! On mange tous ensemble dimanche soir sur Maulen, ça va pas être triste! 

Pour le reste, l'escalade au moyen orient ( merci messieurs  Trump et Netanyahou) semble vouloir à tout prix donner raison à ce que je crois depuis mes 14 ans : Le capitalisme génère la guerre: Elle en a absolument besoin pour se refaire une santé et des pofits toujours plus démesurés ! Beaucoup de morts et de batiments détruits sont souhaités, sinon, c'est pas la peine, quoi! . Et comme,  grâce à Hollande, on est revenu dans l'Otan, et que ce cher Macron fricote avec les va-t'en-guerre, on n'est pas dans la merde ! 

Pauvres jeunes générations! Quel monde on vous laisse ! 


Pour finir, et pour revenir à l'accueil si vous cliquez dessus, voici la dernière "livraison" de Roland le déglingo du pinceau .

Bisous nucléaires à vous tous

Et d'une...
 Et de deux !

Paros naoussa

8 mai : Petit retour en arrière. Oui, je sais, c'est vraiment le bordel sur ce site !  Le 8 vient après le 9, souvent les mois débordent les uns sur les autres.... Boarf, à mon avis, vous êtes habitués, depuis le temps ! 
Donc, le 8 mai. 
 Avant d'aller à Parikia, on n'avait vraiment pas envie de quitter notre petit paradis. Mais alors pas envie! Du coup, comme on n'avait plus grand chose à manger, on est allés en annexe jusqu'à Naoussa. 1.8 milles. C'est long en annexe, environ une petite 1/2 heure, mais ça se fait. 
On a retrouvé avec plaisir ce joli village, mais, hélas, je ne pouvais quasiment pas marcher. Quelques rencontres et quelques photos:


Coquine ! 

Fortin

Quai

Rencontre québecquoise

Et puis, donc, comme ça n'allait vraiment pas, on a décidé d'aller chez le physion à Parikia le 9, évènement sans grand intérêt dont le récit a été, toutefois, rédigé, lors de la mise à jour précédente. 

Mais suivez, nom de Dieu ! 

Je suis allé voir le physio, Javotte le véto et puis on a profité de bon temps, avec les retrouvailles avec Lahuiné et Mau-Len. 
Quelques photos du mouillage et de la (toute) petite balade péniblement effectuée le 10:


Moi, ça va mieux ! Mais le reste de l'équipage...

Pouf, on est le 18 mai ! Un vrai saut dans le temps!

Moi, ça va mieux ! Beaucoup mieux!

Mes deux séances chez le physio de Paros ont été extrèmement fructueuses. 
 Et si je ne suis pas encore tout à fait prêt pour le marathon d'Athènes, je puis au moins reprendre une activité normale. 


Hélas, depuis que je ne traîne plus la patte, Françoise traine la sienne! 

Vous voulez que je vous dise, La Fruche, c'est rien qu'une sale copieuse !

Sauf que pour elle, c'est l'arthrose de la hanche qui la travaille. Et, parfois, ça lui fait vraiment très mal. La pauvrette ! 


Quand à javotte, et bien figurez vous qu'on est retournés chez le véto. Si, si ! 

Elle a un gros problème d'irritation lié à une combinaison fatale : Eau de mer, sable et soleil. Pratiqur pour une chienne qui vit en bateau en Grèce !

Du coup, et vous avez pu en avoir un aperçu en Hune, on a été contraints de lui payer le gel cicatrisant et  la paire de lunettes de star. Et, si les deux consultations chez le véto ont été gratuites,  ce qui est déjà pas mal,  en revanche, les lunettes ne l'ont pas été, gratuites. Oh  que non, 5 fois le prix de l'équivalent sur le net, gloups !

Surtout qu'elle ont été rayées immédiatement, ou plutôt dans les 5 premières minutes sur le nez de la boxette, prendant lesquelles Javotte n'a eu de cesse que de débarasser son gros nez de l'intruse. Et puis....et puis, elle a accepté le truc. 

Elle est adorable notre petite chienne. Vraiment. Et courageuse !

Et puis, du moment qu'il y a des nanos, elle est heureuse.

Une autre super soirée

Auparavant,  (oui, c'est encore un retour en arrière ! J'suis un vrai dingue!), car les faits et les photos ci-dessus datent d'hier, 17 mai, 

On a passé une bonne soirée en bonne compagnie. 

Léhuiné et nous, sur le cata Maulen. Et c'était dimanche dernier, le 13. 

On a un peu parlé politique après l'apéro 

Bon, ça, on n'aurait pas du. 

Surtout, qu'en fait, personne ne parvient jamais à convaincre personne.

En tout cas, surtout pas moi après deux ouzos (euh, non. trois!) 

Si tu veux parler politique, fais le avant l'apéro, c'est mieux!  

En fait,  même ça, c'était bien. Très bien même.

Quelques portraits, en vrac: 


Aliki

Lundi 14 mai: On est descendus faire un tour à Aliki, qu'on aime beaucoup. 

Une marina est en cours de construction là-bas, prévue pour une centaine de bateaux, parait-il. 

Je ne sais pas s'il faut s'en réjouir pour le coté tranquille de ce lieu qu'on aime beaucoup, mais c'est super bien pour l'île de Paros et pour les commerçants:

J'y ai pris mon premier vrai bain !
Port de pêche
Dragueuse

Juste à coté des pêcheurs

Vider la mer...

..de ses cailloux

Ce ne sera pas fini avant au moins l'an prochain ! Y'a du job. 

Le soir, on s'est payé le resto chez "Denis le belge" (aqua marina) qui est super sympa , fait les meilleures frites de Grèce et cuisine vachement bien. On vous recommande


Le resto

Mangeuse de frites

Dragueuse de Denis, à moins que ce soit l'inverse...

Pantieronisi

A  milles au Sud d'Aliki, il y a un archiper d'ïlots. Et là, un mouillage guère répertorié dans les guides. Comme il y a vait un peu de Sud et une très légère houle subséquente, on s'est retiré là-bas deux jours. Ah là là, quel mouillage de rêve ! Personne, absolument personne, que les mouettes, l'eau bleue, le sable fin..et nous. Florilège:

Carte postale
Hors bord

Seuls !

Bon dieu qu'on est bien !

Y'a  trop de monde sur cette plage

C'est du bleu, ça, non?

Génial

Un petit coucou de Léhuiné

Panoramique

Retour à Parikia

Voilà, la boucle est bouclée. J'ai bien mélangé les jours, mais, vous devriez à peu près vous y retrouver. 

Sinon, c'est pas bien grave.

Hier soir, on a mangé coinché sur Troll avec les Maulen et c'était encore super. 

Anecdote pas croyable : Nos amis de Co-errance, Hélène et François, ont perdu une hélice  tripale repliable de leur catamaran Orana 44. Ca coutre une blinde ce truc là ! On en parle avec les MAulen ! Pour la faire courte, figurez vous qu'ils en ont deux à vendre, bipales, certes, mais repliables aussi. Et en plus, le même diamètre d'arbre cannnelé ! Dingue!  Et hop, affaire faite dans la foulée : Elles sont parties ce midi pour Chios. Nota : Paros Chios en passant par Athènes via la poste grecque. Et  pour un colis de huit kilos, ça coute.....êtes vous assis : 9€60 ! 

Et voui ! 

Demain, on retourne à la Paradise bay où nous attend le copain Roland !


A propos de Roland, mais l'autre, il a encore retrouvé une poterie grecque.La datation est en cours. D'aprés "l'inventeur" du trésor, il apparaitrait que  ça daterait d'une période située entre la période Bunietoucesamis et la période mickeymoussous... Mais on n'est pas sûr sûr.... Ce qui est sûr, en revanche, c'est que si vous cliquez dessus, vous retournerez à l'accueil.  

Ah, J'oublais. Un petit peu de pub pour la manif du 26, ça peut pas faire de mal... On peut y être, mais ça serait super bien  que certains trollonautes nous y représentent :