AVRIL 2018

IMPORTANT

Je recopie ici l'avertissement que je donne en page d'acceuil. 

"Depuis un an environ, on me signale des dysfonctionnements sur le site, avec des ouvertures de pages "pop-ups" pénibles  chez certains trollonautes. Je vous rassure, il n'y a RIEN DE DANGEREUX. C'est juste pénible. De plus, avec le passage en https (sur lequel je m'interroge) certains liens ne fonctionnent plus. Beaucoup de vidéos, par exemple, ne sont plus accessibles. J'ai besoin de vos témoignages avec captures d'écran sur ces dysfonctionnements afin de tenter d'y remédier avec mon hébergeur. 

Par avance, merci de vos retours sur notre 

 EMAIL

Cuisine, suite et fin

1er avril : Donc, la dernière fois qu'on s'est "vus", on avait presque fini la peinture. Et la plomberie. 

Depuis, et bien....on l'a finie.  Il fallait donc passer au collage de l'évier. 

Alors, on a sorti l'ennemi":

Pour ceux qui ne connaîtraient pas ( il doit bien en rester quelques-uns)  mon aversion pour tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à du SIKA, allez faire un tour ici : BRICOLAGES ET DESASTRES et cherchez-y "LE SIKA L AMI DES MARINS" ( y'a deux épisodes)

A  signaler, et c'est amusant, que je rencontre souvent ( enfin, de temps à autre) sur des forums qui n'ont rien à voir avec la voile, des discussion sur le Sika.....qui citent mon article ! Ca me fait beaucoup rire) . 
Sans déconner, pour le Titi, sortir le SIKA un premier avril.....faut pas avoir peur du ridicule ( même pas peur!) 

Cette fois-ci, je m'étais bien préparé : Un litre d'acétone et 12 km de papier ménager. 

Comme ça m'avait déjà fatigué, rien que de la regarder, cette saleté de cartouche, je suis passé à autre chose. 

L'angoisse, sans doute. il y a quinze jours, j'avais démonté les pompes à pied  d'eau douce et d'eau de mer. elles méritaient une petite révision. Un travail idéal pour reposer ses nerfs avant la bataille: 


Ca s'est fort bien passé, et, à ma grande surprise, je n'ai perdu aucune pièce, aucune vis dans la terre battue du chantier. 

Bon, ça tient peut-être aussi au fait que j'avais mis une bâche sous l'établi. Je suis sûr que ça a joué ! 

Après ça, j'ai reculé le combat d'un jour pour assister au départ du chantier de l'ami Jean-Pierre, sur CHALATTE, ex  PRELUDE, qui appartenait auparavant à DAN et à notre regretté camarade JEAN LOUP. ( voir ICI et  LA ). Jean-Pierre s'est révélé un charmant voisin avec qui on a bien ri au cours de nos bricolages respectifs. Hélas, pas de photo de sa bobine puisqu'on avait toujours un outil à la main.

Y nous a même pas attendus pour mettre les voiles, le vilain ! Mais, on se reverra dans le Dodécanèse.

J'ai aussi, toujours dans le cadre " remettre à demain le SIKA qu'on aurait pu faire le jour même", attaqué l'hélice, qui en avait bien besoin :

Et démonter filtre à huile et, surtout, filtre à gasoil, qui, je crois, avait fait son temps :

On comprend mieux, en nettoyant le réservoir et en regardant le filtre pourquoi la saison dernière s'est mal terminée sur le plan moteur....

SIKA

Et nous voici déjà au 3 avril (oui, parce que le 2, travaux de finition de peinture et achats divers et variés à Chalkida). 
"Inoxman" nous a livré notre belle barre d'inox pour faire le tour arrière de l'évier. Je me suis un peu reposé hier...Faut que je m'y colle, au sens propre ( enfin ..propre...au début!) comme au sens figuré! 

J'ai percé mes trous dans l'inox. Impec. Allez, Titi, on y croit! 

L'embout de la cartouche correctement coupée en biseau, le masquage de l'emplacement de  l'inox effectué, YAPUKA : 

Et bien vous me croirez si vous voulez, et ça m'ennuie de vous dire ça, parce que je vais perdre des lecteurs, mais CA C'EST SUPER BIEN PASSE ! 
M'en suis mis partout, mais, pas tant que ça, grâce au demi litre d'acétone et au 6km de sopalin ( sur la bobine de 12) qui ont contribué à l'étalage et la disparition (progressive) ,des traces de SIKA. Je passe vite fait sur le sika sur mon bras, sous mes godasses et même sur mon bouchon d'objectif qui était pourtant dans la table à carte !  
Ne ne demandez pas comment c'est possible, je ne sais pas. C'est le SIKA, quoi ! 

N'empêche, ça en jette, non?

J'ai fait une pause ( parce qu"avec la pause SIKA, tu reprends foi en toi!") en replaçant le frigo et en le repeignant, en espérant qu'il nous fera une saison supplémentaire

Et puis, j'ai collé l'évier:


Là encore, ça s'est SUPER BIEN passé ! j'ai juste fini ma bouteille d'acétone et mon rouleau de sopalin pour enlever tout ce qui a débordé. Par précaution, et pour que ça colle bien, j'ai mis l'évier sous légère tension, comme vous avez pu le voir dans les images précédentes.

J'aurais peut-être pas du, car les joints doivent justement être faits "au repos", comme me l'a fait justement remarquer mon copain Roland. Mais comme c'est pas du joint, mais du SIKAKICOLE", ma foi.....Et puis, c'est trop tard. 

Là-dessus, je suis allé me coucher sans manger, car la bataille m'a épuisé ! ( c'est pas vrai, j'ai mangé quand même le bon nanan que la Françoise m'avait préparé. Un vrai repas de guerrier, comme il se doit! Des pâtes, quoi !) 


Super Connard Is Back !

Nous sommes donc le 4 avril. j'ai enlevé mes bouts de bois. C'est pas que je suis fier, c'est que je suis TRES FIER !

ça va pas durer longtemps. 

Parce que c'est en enlevant les bandes de masquage, dans l'idée de remettre en eau pour voir si, par hasard, y'aurait pas des fuites, que j'ai réalisé que je n'avais pas raccordé les robinets ! 

Aucune importance pour l'eau douce, y'a des flexibles...

Mais alors, pour le robinet d'eau de mer, tout là-bas à gauche...

Oh ben c'est simple : c'est inaccessible à mes petits doigts boudinés !  Impossible d'aller visser mon raccord de 15x21, y'a pas la place et pis c'est tout! 

Merci, Super-connard, de ce retour impromptu, qui va me permettre de regagner les lecteurs que j'ai perdus aux paragraphes précédents ! 

Donc, je me suis soudainement trouvé devant l'alternative suivante:

-Décoller l'évier ! ( ça jamais, plutôt crever!) 

-trouver une astuce pour se passer du raccord !

J'ai donc fouillé dans ma "boite à plomberie" ( oui, dans ma boite à conneries, j'avais déjà puisé l'oubli du raccordement!) et j'ai trouvé un "truc" en nylon qui s'enfilait presque pile-poil dans le trou du raccord du robinet ( j'espère que vous arrivez à suivre parce que, déjà, c'est chiant à décrire et , en plus, j'ai moi-même du mal  me suivre !) 

Un p'tit coup de chalumeau pour ramollir un peu le truc, de la colle époxy pour faire joint, et vas-y que j't'enfonce le machin en force dans ce putain de robinet d'eau de mer que j'aimais vachement AVANT ! 

Inutile d'attendre des photos de l'opération. Nons mais, sans déconner, trollonaute de mes deux, tu crois pas qu'à ce stade, j'ai autre chose à foutre que de me balader avec le Nikon en bandoulière couché sous l'évier , alors que justement, la position "couché sous le bordel" appuyait sur ma fesse toute bleue de la chute de l'autre jour ?

C'est vrai quoi, merde à la fin ! 

Françoise, en revanche, la saleté, a immortalisé l'instant: 

Et cette ordure de Roland tout pourri, à qui j'ai eu le tort de raconter mes malheurs sur Messenger, n'a rien trouvé de mieux que de me faire un dessin:

Ah le petit salopard !

Le soir, j'étais tout courbaturé de partout et je me suis couché après avoir mangé je sais même plus quoi tellement j'étais fatigué ! 

Y pense à rien !

5 avril : C'est super. On va pouvoir remettre les trucs dans les meubles ! Ranger quoi !

Oui, mais non.

Parce que, même le 5 avril, super connard rôde ! 

Et que les étagères sous l'évier, ducon (oui, ducon, c'est moi!) , il aurait dû les modifier AVANT de le coller l'évier ! 

Oui, parce que tes tuyaux de vidange, c'est pas DU TOUT les mêmes qu'avant ! 

Et si tu les avais modifiées AVANT et par DESSUS, tes étagères, , t'y aurais pas pas passé la journée, avec tes planchettes qui coincent de partout et des cotes impossibles à prendre ! 

Tu le sauras pour la prochaine fois ! 

La prochaine fois?

Quelle prochaine fois?

Y'aura pas de "prochaine fois", c'est clair?

M'en fous, c'est fait, et bien fait:

Rangement

6 avril : J'ai remis la cuisinière en place, remonté les serrures-cocottes, remis la rampe en bois en place. 

Oh putain, j'ai fini :

Ah, comme il est bon le rangement de fin de travaux ! 

Ah comme il est doux de remettre les choses à leurs places et de faire de l'espace!  

Et puis ça se fait à deux ! Et a deux, c'est mieux, c'est connu ça !

Bon, évidemment, il aurait pas fallu que le coude de super-connard ( qui trainait visiblement encore sa carcasse pourrie dans le carré!) effleure avec une délicatesse qui n'appartient qu'à lui, les boites de vis SUPER BIEN RANGEES ( une pour les vis à bois, une pour les vis metaux, triées par taille et type, une merveille !) qui trônaient sur la table repliée du carré  et,qui, forcément, se sont un peu mélangées, bordel de merde de chiotte de connes de boites de vis à la mords moi le noeud  !

C'est Françoise, qui, sans un seul mot de reproche, a regarni les boites (sans re-trier, la vilaine)

J'en ai au moins pour une journée entière ! J'en chialerais si j'étais pas un homme ( un vrai!) 

FINIE

N'empêche, la cuisine est finie et on la trouve super belle :

Avant rangement :

Après rangement :

C'est balaise, non ?

AH ben si, c'est balaise !

Ne me dites pas qu'on sait fait "chmire" pendant quinze jours de travail acharné pour peau de balle ?

De toute façon, elle nous plait à nous, et c'est le principal :


Hier, on était tristes comme tout, malgré la belle cuisine,  en raison des morts de Jacques Higelin, de Patrick Font , auteurs dont les chansons font partie intégrante de notre répertoire, et de mme Colucci. C'était beaucoup pour un seul jour! 

Et comme vous avez déjà eu votre caricature "Rolandesque" plus haut, je vous laisse sur une autre photo du lever de soleil hier matin, en mémoire de tous ces morts.

Comme d'habitude, vous pouvez cliquer sur la photo pour retourner à l'accueil